Etc.

Je voudrais une clope et pleurer. Mais je ne fume pas, rangez votre briquet, merci.

Et puis les briquets et les flammes, c’est pour se souvenir. Moi j’en ai marre de ma mémoire. Je veux aussi succomber au vent d’oubli. Celui qui dissimule les ruines et les brasiers… Les paysages se taisent et mentent. Le levêche qui disperse l’ordre de massacrer. Le gouvernement a démenti, ne cherchez pas. L’harmattan qui dissipe l’odeur du feu. Rien à lire, les journalistes n’ont rien dit. Le sonda qui fait disparaître les millions de torturés… Comme si tout pouvait s’effacer : les Balkans, il y a vingt ans ; les camps, il y a soixante-dix ans ; les autres guerres et génocides sanglants perdus depuis si longtemps… C’est toute notre mémoire qui a trahi. Pourquoi pas la mienne…?!

Non vraiment, je ne veux pas me mettre à fumer. Je ne l’ai pas fait dans ce foutu désert, je ne vais pas commencer. Servez-moi un whisky plutôt. Vous savez comment ça commence ? La première balle ? Et bien c’est dans le sang, il y a un moment où ça bout trop, de voir périr les tiens et que toi aussi tu veux agir… Alors tu prends ton arme, tu vises, et bang, l’ennemi n’est plus là. Tant que tu restes dans le feu, ça va. Mais après, y a un moment où ça te rattrape. Où tu te dis « il avait une mère et des enfants. » D’un coup cette pensée t’éclaire, ou te noie dans le noir plutôt… Oui comme un sous-terrain, sans même un néon qui clignote. Mes dents s’entrechoquent, je voudrais arrêter mon cerveau. C’est à ces moments-là qu’on veut se foutre en l’air. Mais on le fait pas. Je ne sais pas pourquoi, mais moi je ne l’ai pas fait.

On vit dans des caves, des sous-sols, on s’aveugle. On fait ce que nous dit la haine. La haine et la peur. Est-ce que c’est l’enfer ? Est-ce que c’est notre destin et rien de plus ? Est-ce qu’on ne peut vraiment rien faire pour sortir de tout ça ? Un autre whisky s’il vous plaît. Merci. Pourquoi les hommes se tuent-ils entre eux ? Je ne comprends plus. Au fond, on est toujours que des anonymes. L’uniforme c’est pour quoi ? Bien sûr, y a le prestige, y a se donner pour protéger son pays ou ses valeurs. Mais la guerre, c’est sale, il y a toujours une affaire de gros sous derrière, maintenant. C’est pas pour ça que j’avais signé. On a créé des nations et des serments d’allégeance, des armes et des guerres où personne n’est vainqueur… Des coqs, des coqs de combats. On s’égorge entre frères…

Comment ça je dois sortir ? Ha vous fermez ? Ok ok… Bonsoir. Il fait clair cette nuit… Et toi la Lune, qu’as-tu vu des hommes ? Nos soupirs de désespoir, mais encore ? Est-ce que tu as vu la foi ? Est-ce que tu y crois ? As-tu vu les pleurs dans le silence ? As-tu vu les murs de souffrance ? As-tu vu ces morts de faim ? Ces guerres qui n’auront jamais de fin ? As-tu vu les hommes mourir de froid, de peur, d’exil, de haine ? Pourquoi tu ne me réponds pas, tu ne sais pas quoi dire, hein !? T’es comme toutes les autres, tu baisses les yeux avec honte, tu ne réponds pas quand on te dit bonsoir, mademoiselle ! Bien sûr j’ai l’air d’un ivrogne ! Mais moi je voulais juste être un type bien, putain ! Que quelqu’un me regarde et m’aime, rendre service, être un type droit ! Mais non, j’ai tout foiré… Tout. Je ne rattraperai rien, c’est trop tard ou trop loin. En tous cas je ne veux pas avoir la force ou le courage de faire la route à l’envers. Je sais bien que tout finit toujours pas te rattraper. On court jamais assez vite, on regarde jamais assez profond…

 

Photo : Larm Rmah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.