1. Champs Élysées – Clemenceau

Nous avons passé l’apocalypse, vous le savez. En voiture, un convoi de trois voitures, pour être précis. Je ne sais plus qui était dans celle de devant, celle du milieu contenait une famille : les grands parents, le fils et sa femme, leur nièce. Ils n’avaient plus de phares, on les leur avait volés. Pour ne pas être qu’ils soient abattus par la police, on avait lié les voitures entre elles comme ça, ça faisait un seul grand véhicule. Vous savez, comme on faisait à cette époque. J’étais donc dans celle de derrière, avec qui ? Ça n’a pas d’importance.

Après plusieurs heures de route, on arrivait dans une décharge où attendaient le Vieil Homme et la Vieille Femme. Une femme m’a agressé, je m’en souviens. Elle voulait que je lui fasse l’amour, elle disait que j’avais besoin de repos et de détente, que j’étais lesbienne puisque tout le monde le pensait. Je n’ai pas compris. Ça n’a pas d’importance. Le Vieil Homme et la Vieille Femme semblaient être les maîtres de ce camp de réfugiés. Ils organisaient des tournages de films pornographiques homosexuels, sur un ring de sumo parsemé de coussins orientaux. Cela n’avait aucun sens, mais apparemment cela rapportait de quoi faire vivre le camp. Peut-être. Je ne sais plus.

L’Absente et sa fille m’invitaient chez elles et me disaient d’appeler si ça n’allait pas. Je me souviens, j’en ai pleuré, mais me suis enfuie en les laissant.

Je suis repartie seule. Ça ne m’a pas réussi, puisque je me suis retrouvée piégée dans un appartement. Vous savez, dans ces villes qui subsistaient encre, quand les trafics allaient bon train. J’étais douée pour vendre des meubles et des agencements aux riches, aux vivants. Tout l’argent que je rapporte, ça je m’en souviens, c’est pour ça que je suis partie, n’avait pour but que de financer une immense fête pour Valentin. Tout devait tourner autour de Valentin. Je veux fuir, l’armée m’en empêche, on ne se déplace pas comme on le souhaite. Je comprends, à leur parler, que nous sommes victimes d’un virus lancé par les Britanniques pour détruire les Latins et Méditerranéens. C’est là que je vous ai appelé, je ne sais plus où j’avais lu votre numéro, dans la presse sûrement. Me dire que quelque part dans les Balkans, un laboratoire avait décidé de ne pas laisser crever ses compatriotes et ses voisins… Ça m’avait emplie d’espoir, vous le comprenez. Je suis partie à pieds, de nuit, et maintenant, j’espère me rendre utile.

_
Publicités

10 réflexions sur “1. Champs Élysées – Clemenceau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.