À propos

Je suis Marie Bellando Mitjans et j’écris des récits.

Comment j’en suis arrivée là ? Depuis toute petite, depuis que je sais parler, même pas forcément écrire, j’ai raconté des histoires. J’aimais faire résonner les mots dans ma tête et dans l’air. Après j’ai grandi, je me suis passionnée pour l’histoire, les langues, les arts. Mon histoire familiale, déjà, que je qualifierai peut-être de typiquement française dans ce qu’elle a d’immigration et de déchirements, de contradictions et de luttes ; essentiellement méditerranéenne, puisqu’on ne s’échappe jamais de ce bagage culturel là.

Je suis devenue graphiste, par esprit de contradiction envers ceux qui me voulait polytechnicienne, énarque ou normalienne, et pour être honnête, par paresse. Me conformer à des modèles, des formats préétablis, des compétitions, m’a toujours semblé épuisant.

Par curiosité, je suis entrée à la Sorbonne pour des études de civilisations slaves et de muséologie. Je me suis passionnée pour cet ailleurs pas si étranger que sont les Balkans, dans lesquels je me reconnais tant. Finalement, je pense que je suis en quête d’un humanisme universel et d’un dialogue qui sonnerait vrai pour tous, quelle que soit sa culture.

Aujourd’hui je travaille dans la coopération internationale, expérimenter au quotidien la diversité culturelle me dynamise et m’enrichit.

Publicités