Hamlet ou l’Exil

 

J’ai le plaisir de vous présenter Hamlet ou l’exil. Ce récit, à mi-chemin entre le roman et le théâtre, est composé comme un journal intime.
Je pars du postulat selon lequel Hamlet aurait été rejeté de la mort
et hanterait des auteurs depuis lors. Le dernier en date serait, donc,
la narratrice, Irynia, jeune émigrée bosnienne se confrontant à l’absence de rattachement culturel à son pays d’origine qu’elle a quitté enfant lors de la guerre, ainsi qu’à la perte de son père.

L’ouvrage est son journal intime. Jeune immigrée yougoslave, traductrice-interprète à Paris, sa vie bascule le jour où elle rencontre Hamlet, le véritable Hamlet, celui de Shakespeare et de tous les autres. Une aventure humaine se déroule alors entre ces deux êtres qui portent un regard différent sur le deuil, l’exil et le temps. Irynia rêve-t-elle ? Imagine-t-elle tout cela pour se donner le courage de vivre et d’écrire ? Ou Hamlet existe-t-il bel et bien et l’a-t-il choisie pour narrer à nouveau son histoire, faisant d’elle l’héritière d’une longue lignée de poètes et dramaturges ?

Les deux personnages vont traverser ensemble les étapes du deuil et du retour à la vie après les diverses épreuves de leurs existences respectives. Il peut ainsi être lu comme un cheminement philosophique et introspectif assez universel sur les questions d’identité, de mémoire et d’appartenance.

Achetez-le !!

 

Lire le début

Je remercie les personnes qui ont rendu cette aventure possible en me lisant, m’encourageant, me critiquant et me corrigeant.

Anne-Lise : « Une très belle histoire et beaucoup d’émotions. »

Astrid : « Un récit intelligent et cultivé, agréable à lire. »

Fabienne : « Le meilleur livre de tous les temps, c’est ma fille l’auteur. »

Naïma : « Je pourrais en faire un film quand il sera publié ? »

Olivia : « C’est cool ! J’aime les personnages. »

Quiterie : « À la fin c’est un récit… j’aime pas le fin, pourquoi ils sont heureux ? »

Une Villaine lectrice : « Il faut pousser cette écrivaine qui est sauvage mais qui a sacrément de grandes idées. »

Zélie

Publicités